Zoom sur ...

Découvrez dans cette page les derniers articles "Zoom sur"

Un nouveau virage pour l'écolabel Green Premium de Schneider Electric ! 

L’écolabel en quelques lignes

Le programme Green Premium est un Ecolabel mis en place en 2008 par Schneider Electric, membre fondateur du programme P.E.P ECOPASSPORT. Ayant pour vocation de fournir à chacun des informations environnementales complètes et transparentes, le label se base sur quatre critères : la Directive RoHS, le Règlement REACh, le Profil environnemental et les Instructions de fin de vie. Il permet une diffusion des informations environnementales optimales et une certification de chaque produit grâce au logo apposé à chacun d’entre eux, apportant de la crédibilité à l’information environnementale. En parallèle de ce label, une base de données accessible par les clients sur le site internet a été créée. Véritable argument de différenciation, ce référentiel permet aux visiteurs d’avoir accès à toutes les informations environnementales concernant leurs produits, rapidement.

Le pari réussi de Schneider Electric

Pour voir le jour, le programme a engendré des efforts importants en interne, efforts qui ont porté leurs fruits. En effet, Schneider Electric est aujourd’hui un acteur clé en ce qui concerne les questions de conformités ainsi que les déclarations environnementales. Un récent sondage interrogeant 1500 clients de la firme est également très encourageant : celui-ci a montré que le label Green Pemium était ancré dans l’esprit d’une grande partie. Ces résultats positifs ont conforté les équipes de la société à poursuivre le développement de cet écolabel prometteur.

Un écolabel nouvelle génération 

Depuis maintenant un an, le pôle environnement de Schneider Electric œuvre quotidiennement pour créer une version du programme plus en accord avec les attentes et les spécificités de la société actuelle. Conscients que les exigences de ses marchés évoluent et ce notamment avec la floraison de nombreuses certifications dans le secteur du bâtiment, les équipes doivent élargir les critères afin de mieux répondre aux différents segments. Pour mener à bien ce conséquent projet d’entreprise, Schneider conservera les principaux critères du programme présentant de nombreux avantages en matière de conformités réglementaires, tout en gagnant en flexibilité. Ainsi, leurs différentes cibles auront la possibilité de rajouter des détails environnementaux qui ont du sens pour leur marché. Cette idée a été conceptualisée en 2017 et est actuellement en phase de déploiement.

Vers un objectif commun : l’internationalisation

L’association P.E.P ECOPASSPORT joue un rôle fondamental dans le développement et l’évolution de l’écolabel permettant notamment à Schneider de répondre à certaines attentes au niveau des certifications du bâtiment. Les deux entités ont d’ailleurs la même perspective pour le futur : gagner en reconnaissance internationale. L’association P.E.P a déjà mis en place de nombreuses initiatives de reconnaissances mutuelles dans le monde et ce jusqu’en Chine.