Entreprises, Industriels, syndicats professionnels, ... Ils font tous confiance au programme PEP ecopassport® et expliquent pourquoi :

Legrand

La part de notre chiffre d’affaire réalisé par des produits couverts par des PEP augmente régulièrementA la fin des années 1990, Legrand faisait partie avec Thomson,  Alstom, Alcatel, Schneider et IBM des entreprises pionnières dans la mise en pratique des principes de l'Analyse du Cycle de Vie ( ACV).  

Avec l’aide de l’ADEME, ces industriels ont créé EIME, un outil d’ACV parlant leur « langage ». Dès le début des années 2000, l’expert ACV du groupe, Hervé Davail, réalisait les premières ACV Legrand et présentait la démarche aux acteurs de la conception des produits. 
Par la suite, la R&D de Legrand s’est structurée dans ses compétences ACV avec la formation d’abord d’une dizaine de bureaux d’étude en France. Depuis, l’ACV se déploie sur l’ensemble du groupe dans le cadre de la Politique Environnement Produits de Legrand. 

Les premiers PEP proposés en téléchargement sur le site commercial de Legrand France en 2006 ont tout de suite rencontré un succès certain dans le cadre des premiers appels d’offre HQE.

Legrand a toujours évité les allégations plus ou moins fondées, dénommées  plus tard  « Green Washing ». Par exemple, pas question de mettre en avant les produits  « sans halogène » ou avec d’autres caractéristiques prétendument vertes.Le choix a été de  communiquer les impacts environnementaux multicritère.

Ainsi, lorsque Legrand présente des « produits éco-conçus », cette caractéristique est démontrée dans une approche comparative complète de leur cycle de vie.Car en révélant les origines des principaux impacts, l’ACV  fournit des leviers pour mieux concevoir les produits nouveaux.

Dans un grand nombre de cas, il s’agit  de cultiver des axes déjà fortement inscrits dans les habitudes (réduction du poids matière, intégration de fonction,…). Mais, avec son angle de vue original, l’ACV est également  vecteur d’innovation dans les concepts.

En concomitance avec la création de l’association PEP, Legrand s’est engagé dans la voie de la systématisation de la publication des PEP.
Selon un plan de progression qui a fait l’objet d’un engagement officiel du Groupe, la part du chiffre d’affaires réalisé par des produits couverts par des PEP a régulièrement augmenté.   24% en 2010, 30% en 2011, 37% en 2012, 47% en 2013 ; la prochaine feuille de route Développement Durable 2014-2018 sera l’occasion d’un nouvel engagement chiffré.

Cette progression repose d’abord sur la diffusion de savoir-faire:  76 % des 58 plateformes de R&D du groupe Legrand pratiquent aujourd’hui l’ACV, et si Hervé Davail reste le référent pour le groupe d’autres experts se préparent  pour rejoindre le  club des vérificateurs.

Pour conclure, abordons le volet business dont le succès est absolument nécessaire à la réussite de cette démarche d’entreprise. En France,  pour certaines affaires le PEP est désormais un pré requis.
En Australie,  le succès a été immédiat: les équipes commerciales ont exigé de compléter  les quelques PEP proposés  pour EXCELL, une gamme locale d’appareillage Legrand lancée en 2012. Aux USA, les données du PEP ont d’abord été jugées non essentielles, même si les équipes R&D ont été fortement intéressées par les outils de l’éco-conception.

Mais avec la reconnaissance des déclarations environnementales conformes ISO 14025 dans la dernière version du référentiel LEED, la situation évolue rapidement.
Et compte tenu du leadership de LEED sur le marché Green Building, il ne fait nul doute que cette évolution se poursuive rapidement au delà des USA !(*) ACV : Analyse du Cycle de vie d’un produit ou d’un service. Cette analyse permet d’estimer les impacts environnementaux de toutes les activités  mise en œuvre d’un service ou l’utilisation du produit, depuis l’extraction des matières jusqu’à sa fin de vie. Cette démarche est définie par la norme ISO 14040 et ses normes associées.

15 mai 2014